Bouge qui veut!

Ça faisait un bail qu’on l’attendait celui-là et notre vœu est exaucé: la suite de notre indispensable Bouge qui peut! Il s’appelle Bouge qui veut! et a été créé par les mêmes auteures (Anne-Sophie Albanese et Emilie Simon) chez Ortho Edition. Aussitôt paru, aussitôt commandé au cabinet! Je sais que beaucoup sont pressés de découvrir les nouveautés du 2ème volet des « Bouge qui …. » alors lisez la suite:

Voici le contenu de la boîte:

  • 4 planches représentant 4 nouvelles scènes: le manoir des vampires, la plage, les indiens et le cirque
  • 20 éléments à placer pour chaque planche
  • 4 paquets de 20 cartes par scène, scindés en deux niveaux de difficulté soit un total de 320 cartes pour l’ensemble du jeu

Le but du jeu reste le même que dans Bouge qui peut. Il s’agit de lire ou écouter la consigne de placement et placer l’élément adéquat sur la planche. Le premier joueur a avoir posé tous ses éléments à gagner.

En terme d’intérêt orthophonique, les objectifs sont aussi les mêmes: travailler la compréhension orale et/ou écrite, donner goût à la lecture, travailler les compétences lexicales et syntaxiques et manipuler. 

Passons maintenant aux nouveautés et améliorations:

4 nouvelles scènes sont donc proposées:

Le manoir des vampires

 

La plage

 

Les indiens

 

Le cirque

J’ai remarqué que les illustrations étaient différentes de Bouge qui peut et en effet, le matériel a été dessiné par un autre illustrateur, Jean-Marc Paris. A l’ouverture de la boîte, j’ai commencé à travailler avec le Manoir des vampires et je dois vous avouer que j’ai trouvé les illustrations un peu flippantes. Quasiment tous mes patients LE et LO y ont goûté et personne n’a eu peur mais je trouve tout de même que beaucoup de personnages et d’animaux font des sales tronches!

Les dessins sont effectivement moins enfantins mais beaucoup plus fins et réalistes. C’est à l’appréciation de chacun, pour ma part j’aime beaucoup l’univers des indiens que je trouve très réussi.

Une autre nouveauté et pas des moindres: 4 histoires par planche afin d’éviter la mémorisation des emplacements d’une partie à l’autre. Bouge qui veut est donc beaucoup plus varié et pourra servir plus longtemps avec les mêmes patients. Ce qui explique d’ailleurs le prix plus important que celui de  Bouge qui peut. Ce tome 2 coûte 64 euros mais il y a effectivement le double de cartes.

Je trouve aussi que les niveaux lexical et syntaxique sont plus difficiles et ont grimpé d’un cran. Personnellement, j’apprécie que la suite de ce matériel s’inscrive dans une progression.

Niveau 1

Niveau 2

Petite note pratique: les cartes sont maintenant rangées dans des boîtes en plastique. Belle initiative car les anciennes boîtes étaient beaucoup plus fragiles et après avoir tout cassé, j’avais fini par passer des élastiques.

Je pense avoir fait le tour de ce matériel qui fait suite à Bouge qui peut et qui surtout le complète à merveille! Il est indispensable et détournable à souhait, je vous le conseille +++

PS: je vous fais juste un aveu, je n’ai pas du tout testé la planche du cirque car je suis COULROPHOBE….

5 réponses sur “Bouge qui veut!”

  1. Merci de ce retour, pour l’instant je passe mon tour car j’ai ds maxi CE1 et les illustrations me semblent un peu raides. Je me trompe ou il y a moins d’objets par planche que dans le premier ? Sinon j’avais déjà des boites en plastique pour le premier. Même si je semble réservée j’aime beaucoup le 1, j’attendais le 2 mais les dessins et les thèmes me tentent peu ( coulrophobe aussi) ou redondants ( manoir et château).

    1. Pour chaque scène il y a 20 éléments à placer comme dans le premier. En revanche tu as 4 paquets de cartes par scène donc 4 histoires différentes. Et ça c’est vraiment pas mal!
      Le bémol c’est vraiment les illustrations qui ne peuvent pas plaire à tout le monde. Ça me fait un peu penser aux dessins BD pour les plus grands.

Laisser un commentaire