Troubles DYS

Bonjour à tous! J’espère que vous gardez le cap et que vous n’avez pas baissé les bras devant cette montagne de connaissances à ingurgiter! C’est normal, c’est le début et on ne sait pas trop par quel bout commencer. Fixez vous des objectifs quotidiens assez conséquents mais toutefois réalisables! Le principal pour le moment est d’adopter une bonne cadence de travail et de réussir à s’organiser au mieux pour travailler efficacement.

Aujourd’hui, pour continuer à bosser un peu votre oral, j’aimerais vous parler de certains troubles pris en charge par l’orthophoniste: les troubles DYS.

Je vous rassure tout de suite, le jury ne s’attend pas à avoir devant lui un orthophoniste déjà aguerri au courant de toutes les dernières nouveautés en terme de rééducation, loin de là! Simplement, si vous souhaitez le convaincre que ce métier est fait pour vous et que vous savez dans quoi vous vous engagez, il va falloir lui montrer que vous avez quelques connaissances en la matière. Et pour peu que certains troubles vous intéressent / interpellent plus que d’autres, c’est l’occasion d’en discuter avec eux et d’éviter les discours « bateaux » du genre « je veux être orthophoniste parce que j’aime les enfants ». Vous me suivez?!

Les troubles DYS, bien connus du domaine de l’orthophonie, sont toutefois régulièrement mal interprétés et utilisés à mauvais escient. Donc si vous souhaitez les évoquer lors de votre entretien, il faudra être bien armé sur ce thème et éviter les hors sujet sinon le jury ne risque pas de vous louper.

DYS est un préfixe indiquant « qui a une difficulté de fonctionnement, une anomalie« .

La dyslexie est un trouble spécifique de l’apprentissage de la lecture. Le diagnostic est posé dans le cas d’un trouble durable, en l’absence d’autres troubles pouvant expliquer les difficultés (déficience intellectuelle, trouble auditif ou visuel, autisme, etc) et dans le cas d’un environnement éducatif stable et d’un apprentissage adapté. L’enfant dyslexique présente des difficultés à identifier les lettres, les syllabes et les mots lus et souvent, une lecture lente et des difficultés à comprendre des textes lus. Il est très important de faire la différence entre une véritable dyslexie, trouble durable dans le temps et très handicapant, et un retard d’apprentissage du langage écrit, qui se résorbe souvent très bien avec une rééducation orthophonique adaptée. Vous me demanderez à juste titre quel est l’intérêt pour un patient DYS de consulter un ortho et je vous répondrais que notre rôle ici est d’aider le patient à pallier ses difficultés et à poursuivre au mieux une scolarité et une carrière professionnelle.

La dysorthographie est un trouble spécifique de l’acquisition de l’orthographe. Elle est souvent associée à une dyslexie et demande le même diagnostic différentiel. L’enfant dysorthographique présente des difficultés au niveau des deux types d’orthographe:

– l’orthographe d’usage qui concerne les graphies usuelles des mots (ex: « orchidée » s’écrit avec /ch/)

– l’orthographe grammaticale qui comprend les accords verbaux et en genre/nombre et les règles morphosyntaxiques (ex: « les orchidées » prendra un S pour marquer le pluriel)

La dyscalculie est un trouble spécifique de l’apprentissage des structures logiques et mathématiques. Un enfant dyscalculique peut rencontrer des difficultés dans la manipulation des nombres, le langage mathématique, la résolution de problème, le raisonnement logique et les opérations.

La dysgraphie est un trouble du geste graphique et de l’aspect formel de l’écriture. L’enfant présente des difficultés pour écrire sans crispations, crampes et fatigue. Les productions sont généralement illisibles,  désordonnées, désorganisées, les lettres sont irrégulières, inversées et se chevauchent. Il est très courant de collaborer avec un psychomotricien dans le cadre de ce type de rééducation.

Ces 4 troubles font partie de la famille des troubles du langage écrit.

Il reste un DYS dont j’aimerais vous parler et qui, lui, se range dans la catégorie des troubles du langage oral.

La dysphasie est un trouble développemental grave et durable se manifestant par une structuration déviante, lente et dysharmonieuse de la parole et du langage oral. Les versants compréhension et expression sont plus ou moins impactés selon le profil du patient. Un patient dysphasique présente une réelle déstructuration au niveau du langage: complexification des mots, aberrations de mots, erreurs syntaxiques, trouble massif de la compréhension, faiblesse du vocabulaire. Encore une fois, ce trouble est à bien distinguer d’un simple retard de parole ou de langage oral, qui lui, ne serait pas durable.

Voilà! J’ai encore plein de troubles pris en charge par l’ortho à vous faire découvrir mais on va s’arrêter là pour ce billet.

Je vous souhaite bon courage et surtout n’oubliez pas de vous entrainer à chanter en public :-p

Bises

Orthonenette

 

 

3 réponses sur “Troubles DYS”

  1. Bonjour!
    Certains dysphasiques produisent des énoncés très complexifiés et parfois même des mots ou des structures de phrases qui ne pourraient pas exister dans la langue française.
    J’espère avoir répondu à ta question!

Laisser un commentaire