La chasse aux fantômes 1

Enfin de retour! Deux semaines d’absence et j’ai l’impression que ça fait une éternité! Après une bonne semaine de vacances à sillonner la Côte Atlantique, je me suis attelée à la rédaction de ma prochaine chronique pour le magazine Orthophonies. Je viens de mettre un point final à ce billet qui parlera d’un sujet qu’on adore: le matos de rééduc! Chuuuuuut … je n’en dis pas plus!

Je peux maintenant me recentrer sur le blog et vous faire un retour, comme je l’avais promis, sur le jeu « La chasse aux fantômes 1 » créé par Corinne Boutard et Magalie Bouchet, édité chez Mot à Mot Editions et au prix de 59 euros.

Ce matériel est composé de 440 cartes permettant le travail de l’organisation et le développement sémantique grâce à des activités de catégorisation, dénomination, devinettes, jugements sémantiques et partie d’un tout.

Le jeu se concentre sur les 10 catégories sémantiques les plus simples et les plus fréquentes:

– Animaux de la ferme, de la forêt ou domestiques

– Animaux sauvages

– Outils

– Ecole

– Habits et accessoires

– Légumes

– Fruits

– Vaisselle

– Meubles

– Transports

Dans la boîte, il est possible de classer les cartes par catégorie ou par type d’activité lexicale.

En début de partie, chaque joueur reçoit des jetons-fantômes colorés. L’objectif du jeu est de capturer tous ses fantômes en répondant correctement aux questions. Sur chaque carte, un petit fantôme indique le fantôme qu’il faut prendre dans son filet.

Tout au long de la partie, les mêmes images reviennent à travers différentes activités, ce qui permet de multiplier les présentations et d’aider le patient à fixer les mots nouveaux.

 

 

Les +

– Ce jeu permet de travailler le lexique de façon très ludique car les enfants adorent attraper les petits fantômes colorés!

– Les cartes peuvent être utilisées avec des plus grands ou des adultes sans tenir compte des pièces fantômes

– De nombreuses cartes avec des illustrations très jolies (les mêmes que dans la course à l’apprentissage il me semble)

 

Les –

– Le principe du jeu est très et peut être un peu trop basique, pas de plateau de jeu, simplement des petites pièces fantômes à retourner.

– Très peu de progression au sein de ce jeu, il faut ensuite investir dans « la chasse aux fantômes 2 » pour travailler avec des catégories sémantiques plus complexes.

Pour ma part, je suis convaincue, ce jeu fait maintenant partie de mes incontournables. En revanche j’étais aussi intéressée par Lexidéfi de chez Educaland et je ne sais pas si l’un vaut mieux que l’autre.

A très bientôt à tous et merci pour vos messages d’encouragement à la poursuite du blog!

Orthonenette

3 réponses sur “La chasse aux fantômes 1”

  1. j’ai acheté LEXIDEFI il y a quelques années. Educaland : ce n’est pas les mêmes tarifs qu’OrthoEdition ou MotsaMots ! Je trouve que la mise en place du jeu et la règle sont assez compliquées et longues : plateau de jeu pour faire avancer sa petite coccinelle pour gagner un point noir quand on a fait 1 tour de plateau + grosse coccinelle pour mettre ses points noirs + dés pour choisir les cartes questions + coccinelle qui avance sur le plan incliné pour faire chronomètre + règle avec les fleurs pour compter le nombre de réponses ! bref, je n’utilise jamais tout . Les images sont assez petites mais peuvent servir pour les adultes. Le lexique abordé est vaste. Mais il n’y a que 3 types d’exercices : dénomination, évocation, devinette. Personnellement, je préfère « l’île aux pirates » acheté chez MotsàMots il y a quelques années déjà.

  2. J’ai seulement Gare au minet de chez Educaland et j’aime beaucoup. L’île aux pirates a l’air génial mais malheureusement il n’est plus édité. Je vais essayer de le trouver d’occasion…je croise les doigts!

  3. De mon côté, j’utilise beaucoup « Chasse aux fantômes », comme jeu rapide. J’aime bien justement qu’il y ait peu de mise en place. Si on a un peu de temps, l’enfant (je le fais souvent jouer seul) prend 2 fantômes de chaque couleur. Il essaye de tous les attraper (ou de tous les libérer, selon son humeur) avant la fin de la séance. J’utilise aussi les fantômes pour d’autres activités (répétition de mots en articulation, par exemple). Pour moi, il fait partie des incontournables!

Laisser un commentaire